Clientèle étudiante

Des ateliers

Présentation aux établissements scolaires

La grossesse imprévue peut survenir à n’importe quel moment de la vie d’une femme ou d’un couple. Aussi est-ce important pour notre organisme de sensibiliser les jeunes adultes de niveau secondaire et collégial à cette problématique sociale.

La préoccupation éducative

La Roselière désire ainsi contribuer au développement d’une réflexion éthique en ouvrant à la clientèle étudiante un espace de parole significatif. En effet, les étudiants ont une réflexion personnelle importante à partager avec d’autres sur cette problématique. Nous sommes convaincus que leur prise de parole dans un contexte éducatif est éminemment pertinente.

*

Un sujet délicat

La grossesse imprévue génère un choc émotif qui engendre une prise de décision urgente. Notre atelier vise en priorité à développer chez les participants des valeurs de respect inconditionnel, d’empathie et de non-jugement face à des situations complexes qui pourraient éventuellement se présenter comme celle qui nous préoccupe ici.

Par leur participation active à notre atelier, les jeunes adultes ont l’opportunité d’accéder à des informations pertinentes sur cette problématique et d’apporter leur expérience personnelle sur les processus de décision utilisés dans la vie courante.

Nous les invitons à identifier les principaux enjeux éthiques en présence et sommes en mesure de présenter également sur vidéo des situations vécues par des témoignages.

Nos ateliers sont présentés par des personnes fidèles aux valeurs promues de l’organisme (cf Code d’éthique) et ayant une expérience dans et le soutien et l’accompagnement des couples et des femmes.

À qui s’adressent nos ateliers ?

Au niveau secondaire

Les étudiants et étudiantes de 4e et 5e secondaire bénéficient depuis plusieurs années de nos ateliers. Nos ateliers s’inscrivent très bien dans les contenus détaillés en éducation à la sexualité́ du cinquième secondaire produits par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur, plus spécifiquement dans le volet « Globalité́ de la sexualité́ » à la page 2 du document officiel.

Au niveau collégial

Notre présentation est tout particulièrement pertinente pour la clientèle étudiante des cégeps inscrite dans le programme « Techniques de travail social », ou dans tout autre parcours d’études qui pourrait profiter d’une réflexion sur ce sujet.

En savoir plus

Vous êtes un enseignant et aimeriez en savoir davantage sur notre mission et notre équipe ? Visitez notre menu À propos.

Vous aimeriez rencontrer notre équipe, réserver une plage horaire pour une animation ou la tenue d’un kiosque d’information dans votre établissement ? Écrivez-nous ou téléphonez-nous.

Un seul numéro : 418-570-0552

Nous leur donnons la parole...

L’équipe d’animation de la Roselière présente un atelier fort pertinent aux étudiantes du programme en Techniques de travail social. Celui-ci leur permet de faire des liens entre les dimensions éthiques d’une situation réelle et la réflexion éthique qu’ils doivent développer dans le cadre de leur cours « Dimensions éthiques en travail social ». En partageant de façon interactive leurs connaissances et leurs expériences, l’équipe d’animation offre aux étudiantes des opportunités d’apprentissage authentiques qui sont fort utiles dans le cadre de leur formation en Techniques de travail social. Merci de votre professionnalisme et votre générosité de cœur !

 

Hélène X., enseignante

Très belle présentation. J’ai compris qu’il faut pas être gêné d’en parler.

Mathilde, 5e secondaire

Je me sens mieux informé et conscientisé. J’ai apprécié le travail en équipes et les témoignages. Présentation très pertinente. Merci d’être venues.

William, étudiant, 4e secondaire

Je me sens mieux informée et outillée en ce qui concerne la grossesse imprévue. J’ai une meilleure vue sur le sujet. Merci à La Roselière, continuez votre beau travail !

Emmanuelle, 4e secondaire

Ces rencontres se sont avérées des plus positives car les élèves ont affirmé avoir ressenti qu’elles étaient écoutées et respectées.

Hélène, enseignante

J’ai apprécié la variété des approches dans votre présentation. Félicitations !

Suzy, enseignante

Continuez de faire votre bon travail.

Alex, 5e secondaire

Merci ! J’ai eu des réponses sur ma situation.

Maude, étudiante

J’ai apprécié : c’était concret. C’est important de chercher de l’aide dans cette situation.

Nadège, 5e secondaire

Je retiens que peu importe la situation par rapport aux grossesses imprévues, il y a des personnes pour aider les femmes dans le besoin.

Jade, 5e secondaire

Je retiens que l’important, c’est de prendre le temps de prendre sa décision. J’ai apprécié le témoignage de Marie dans le document. Même si je ne parlais pas beaucoup lors de votre animation, j’ai apprécié la générosité de votre présentation.

Karen, 5e secondaire

J’ai surtout apprécié le point de vue du garçon.

Léa, 5e secondaire

J’ai apprécié la qualité de l’animation ainsi que de la relation professionnelle des animatrices de La Roselière avec mes élèves. Plusieurs de mes étudiants m’ont avoué s’être sentis concernés par les propos et les témoignages entendus. Je souhaite que d’autres groupes, scolaires ou autres, aient la chance de bénéficier d’une telle activité.

André, enseignant

Ça me donne de l’espoir de constater que les jeunes acceptent de réfléchir à cette problématique de la grossesse imprévue. Merci et j’espère que j’aurai à nouveau l’occasion de permettre à des jeunes de vivre cette réflexion avec l’aide de votre organisme. Continuez ce travail d’humanisation.

Sylvie

L’animation de l’organisme La Roselière est comme une parole nouvelle qui vient dire aux jeunes qu’il y a encore place à la réflexion face à une grossesse imprévue. Il y a aussi quelqu’un qui peut marcher avec les filles, les femmes, les couples dans ce vécu trop souvent banalisé. Liberté, présence et respect me semblent les valeurs qui se dégagent du travail de cet organisme. De plus, une mise à jour des informations est faite ce qui est particulièrement important pour les jeunes d’aujourd’hui. On tient non seulement compte de la dimension affective des jeunes, mais aussi de leur capacité à réfléchir. Vraiment, mes élèves me redisent à chaque année que cette animation doit être à nouveau au programme l’an prochain.

Sylvie, enseignante